Festival de Quatuors à Cordes en Pays de Fayence | Programme
Toute l'actualité et les informations concernant le festival Quatuors à Cordes en Pays de Fayence.
festival,quatuors,fayence,cordes,violoncelle,violons,communauté de communes,frédéric audibert
16958
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16958,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-9.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2,vc_responsive

Programme

EGLISE 20h30
CALLIAN

Quatuor BELA

  • Julien DIEUDEGARD, violon
  • Frédéric AURIER, violon
  • Julian BOUTIN, alto
  • Luc DEDREUIL, violoncelle

J.S BACH (1685-1750) Préludes et Fugues n°1 et 4   
B. BRITTEN
(1913-1976) Quatuor n°1 en Ré majeur op.36                                                                                       J.S BACH (1685-1750) Préludes et Fugues n°6 et 12
B. BRITTEN (1913-1976) Quatuor n°2 en Ut majeur op.36

Ces surdoués dont les interprétations engagées font l’unanimité se frottent à tous les répertoires, des plus anciens aux plus actuels. Un grand moment à ne pas manquer : les quatuors de Britten en avant-première du disque que le quatuor va enregistrer. Proches par certains côtés des œuvres de Chostakovitch dont il était l’ami, les quatuors de Britten sont de véritables bijoux qui brillent de tous leurs feux entre les archets des Bélà.

B, COMME BARTOK

EGLISE 15h30
MONTAUROUX

 

 

CHAPELLE 17h30
MONTAUROUX

 

Quatuor VISION QUARTET

  • Jakob ENCKE, violon
  • Daniel STOLL, violon
  • Sander STUART, alto
  • Leonard DISSELHORST, violoncelle

J.S. BACH (1685-1750) Fugue n°1 (Art of the fugue)
B. Bartok (1881-1945) Quatuor n°3 Sz 85 (1926)
L.V. BEETHOVEN (1770-1827) String quartet op.95 « Serioso »

 

JAZZ POP FUSION

L’année 2016 a été faste pour le Vision Quartet. Ils ont remporté une moisson de prix dont le prestigieux 1er prix du concours international de Genève (Premier Prix, Prix du Public, Prix du Jeun Public, Prix Coup de Coeur de Breguet).

A Genève, le quatuor allemand a misé la carte de la modernité en proposant des œuvres musicales classiques mais aussi des arrangements de morceaux de jazz et de musique pop. Ne les manquez pas.

B, COMME BEETHOVEEN

EGLISE 20h30
SEILLANS

Quatuor DANEL

  • Marc Danel, violon
  • Gilles Millet, violon
  • Vlad Bogdanas, alto
  • Yovan Markovitch, violoncelle
 

L.V. BEETHOVEN (1770-1827) Quatuor à cordes, op.18 n°4 en Ut mineur                              

L.V. BEETHOVEN (1770-1827) Quatuor à cordes, op.135 n°16 en Fa majeur

L.V. BEETHOVEN (1770-1827) Quatuor à cordes, op.59 n°1 en Fa majeur

Réputé  pour ses enregistrements des quatuors de Chostakovitch et Weinberg, le quatuor Danel n’en a pas moins exploré avec grand talent le corpus imposant et incontournable des quatuors de L.V. Bethoveen dont il a programmé l’enregistrement ds derniers opus en 2017.

B, COMME BRAHMS

EGLISE 16h00
MONS

Quatuor BELA

  • Marc Danel, violon
  • Gilles Millet, violon
  • Vlad Bogdanas, alto
  • Yovan Markovitch, violoncelle
  • Julian BOUTIN, alto

J.S. BACH (1685-1750) Fugue extraite de l’art de la fugue                                 

L.V. BEETHOVEN (1770-1827) Quatuor n°2 op.18 en Sol majeur

J.BRAHMS (1833-1897) Quintette à cordes en Sol majeur n°2 op.11

Réputé pour ses enregistrements des quatuors de Chostakovitch et Weinberg, le quatuor Danel n’en a pas moins exploré avec grand talent le corpus imposant et incontournable des quatuors de L.V. BEETHOVEN dont il a programmé l’enregistrement des derniers opus en 2017. Les Danel joueront quatre quatuors de Beethoven mais aussi le très brillant quintette à cordes de J. Brahms avec Julian Boutin l’altiste du quatuor Bélà.

B, COMME BRUKNER

EGLISE 20h30
FAYENCE

Quatuor FINE QUARTET

W.A MOZART (1756-1791) / J.S. BACH (1685-1750) Prélude et Fugue n°2 en Sol mineur K.404

A. Bruckner (1824-1896) Quatuor à cordes en Do mineur WAB 111                                                     

L.V. BETHOVEN (1770-1827) Quatuor à cordes n°14 op.131

S. BARBER (1910-1981) Adagio pour cordes (version originale)

Le festival accueille la dernière tournée de ce quatuor légendaire fondé en 1946. Depuis sa création, il s’est produit dans le monde entier et se place au sommet de l’élite. Ses musiciens donnent des master classes dans les plus gros conservatoires du monde et sont régulièrement invités au CNSM de Paris. Artistes en résidence à l’Université de Wisconsin-Milwaukee, le Fine Arts Quartets a formé de nombreux jeunes ensembles internationaux.

Intégrale des quatuors de Mozart avec flûte.

Vendredi 15 septembre

CALLIAN 18h30 – Chapelle des Pénitents

Quatuor Bélà et Frédéric AUDIBERT, violoncelle

Cette intégrale des quatuors à cordes avec flûte est un appel à destination des nouveaux publics. Ces concerts en format de poche, d’une demi-heure environ, sont gratuits. Leur objectif est de désacraliser la forme quatuor en proposant des formes élargies et en apparence plus facile d’approche. On peut très bien venir écouter un quatuor de Mozart et rentrer chez soi ou bien prolonger le plaisir en suivant les musiciens jusque dans leurs aventures du soir qui se dérouleront une heure et demi plus tard non loin du lieu du concert. Quelques agapes, ciment incontestable de socialisation au même titre que la musique chez les Grecs anciens, seront proposées. Le choix des quatuors à cordes avec flûte s’est imposé pour trois raisons : leur écriture courte et simple, la formidable notoriété de la flûte encore aujourd’hui et le talent considérable de Gionata Sgambaro un virtuose aussi à l’aise sur les flûtes anciennes , qu’il  jouera lors du concert avec le Quatuor Cambini, que sur flûte moderne. Mozart ne semblait pas apprécier la flûte, non qu’il n’aima pas l’instrument en tant que tel, mais qu’il le trouvait faux car mal joué la plupart du temps. En revanche, on sait qu’il appréciait particulièrement le jeu de Johann Baptist Wendling, un ami proche, qui jouait une flûte françaises à une clé fabriquée par Thomas Lot. Mozart a composé, pour un flûtiste amateur hollandais nommé Ferdinand Dejean (1731-1797), le quatuor en ré majeur (KV 285) daté du 25 décembre 1777, doté d’un très bel Adagio, et certainement celui en sol majeur (KV285a). Les deux quatuors de la période viennoise de Mozart, en ut majeur et surtout celui en la majeur furent sans doute composés pour une flûte à quatre clef. Dix ans après les trois quatuors K.285, Mozart se remet à l’oeuvre avec le quatrième du genre, le quatuor en la majeur, kv 298, une pièce d’une telle légèreté qu’elle s’apparente à une sorte de farce humoristique.